Confinement 8

Liliane ROBMAN /

La fenêtre s’ouvre au réveil

Sur une danse effrénée de tourterelles

À grand vacarme

Et agitation d’ailes

Danse nuptiale du printemps

L’air du matin est presque doux

L’opale mauve du premier iris

Éclos pendant la nuit

Défroisse ses pétales translucides.

Et tout à coup le vent s’emporte

Siffle dans les conduits

Claquent portes et fenêtres

Le prunier s’affole

Le printemps s’éteint

Le fenêtre se referme

Pourtant Pâques approche

Seder de Peissakh avec les gestes du souvenir

Se souvenir de l’esclavage

Et de la rupture d’esclavage

De la douloureuse décision

Des atermoiements et des hésitations

Se souvenir du désert et de l’errance

Se souvenir de se souvenir

Se souvenir que nous avons cru

À l’or trompeur des idoles

Cette année les vieux ne verront pas

La moitié de matsa offerte

Et la moitié cachée

Sous la nappe blanche

Que l’enfant feindra de voler

Face visible et face cachée

N’entendront pas les rituelles questions 

des enfants

Transmission qui relie aux générations

Ne verront pas le voyage autour de la table

Avec le baluchon

Suivi d’une ribambelle d’enfants

Qui refont chaque année

Le grand voyage de sortie d’Egypte

Dans une danse ludique

Mais aujourd’hui nous avons internet

Et Delphine Horvilleur sur la toile

Marc Alain Ouaknine sur les ondes

Pour méditer

Sur le sens et la transmission

Sur l’enfance et la différence,

La pluralité des visages

Sur les esclavages de notre modernité

Sur l’Egypte en nous-même 

Et sur nos complaisances

En chacun et en nous 

À quoi faut-il renoncer

Pour être a mentsh

Un homme libre

Masculin et féminin

Un Peissakh en pensée

Liliane ROBMAN

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑