Confinement 7

Liliane ROBMAN /

Petits plaisirs de privilégiée.

Thé au jardin

Chat Kotik à mes pieds.

Chat Kotik est ravi

Le confinement lui sied.

Il cligne d’un œil au soleil

tandis que j’arrache la misère

qui marcotte sans fin.

Il ne chasse même plus les oiseaux

Trêve de confinement.

La brise est légère

Le ciel d’un  bleu intense

Un bleu de Méditerranée

Un bleu de Grèce

qui attise une soudaine nostalgie

de maisons blanches

étincelantes de soleil

tranchées des vives éclaboussures

des bougainvilliers ;

de la senteur vanillée des lauriers

des escaliers montant au ciel

découvrant brusquement

le scintillement turquoise

d’une mer étale ;

Nostalgie du bouzouki

et de la voix rocailleuse du rébète.

Ces bonheurs-là reviendront-ils ?

Une mésange piaille sans discontinuer dans le laurier

Comme un appel.

Liliane ROBMAN

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑