Confinement 5

Liliane ROBMAN /

5

Il faudrait retailler le prunier 

Le jardinier est confiné

Le prunier s’étale

Dans le cadre de la fenêtre

Le feuillage s’étoffe et cache le magnolia.

Le magnolia est un enchantement, 

Les syllabes autant que les pétales lustrés.

Le magnolia est magique, 

une musique exotique 

qui unit son et image, 

un cortège de rêveries, 

de soirées chaudes et de nuit étoilées.

Et pourtant ce mot m’échappe.

« Le mot sur le bout de la langue ». 

Nathalie Sarraute et la fuite des noms, 

le désarroi, 

quand ces amis si familiers nous lâchent.

Liliane ROBMAN

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑