Confinement 3 et 4

Liliane ROBMAN /

3

Sur le trottoir à la sortie d’Aldi

Un couple fait la manche, avec un très jeune enfant.

Une femme épuisée 

Visage triste sous son foulard à fleurs

L’enfant erre par terre

L’homme jeune, pas lavé, pas rasé, pas masqué

Et son sourire de remerciement pour mon obole

Ce « bon courage » qu’il m’adresse gentiment

Moi qui porte masque, gants et victuailles

Je n’ai pas respecté la distance sanitaire

Quelques euros, quelques mots, un sourire

Petits gestes si insuffisants

4

Les applaudissements se sont tus.

Un calme d’été gagne la rue

Les derniers bavardages s’attardent et s’estompent

Quelque chose

Familier, pressenti

Sans être encore reconnu

L’appel vers les hauteurs

Elles sont là

Les premières hirondelles

Leur cri éperdu

Délicate calligraphie au bord du crépuscule

Poignante allégresse d’enfance

Attente fébrile et joie du retour 

Vers les nids de la cour

Les premières couvées

Exaltation des ciels d’été 

à la tombée du soir.

Liliane ROBMAN

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑