C’est peut-être un confinement…

Marie Hélène LE DUFF / Jour 11, 27 mars 2020 Je remercie beaucoup Luz qui me permet de participer aux échanges qu’elle a initiés dans son journal clinique. Avant cela, j’avais commencé à écrire ce journal du confinement à l’invitation de l’Ecole Psychanalytique de Bretagne et je le continue donc. Cette crise inédite confronte chacun... Lire la Suite →

La tristesse du Minotaure

Luz ZAPATA / Qu'est ce qui fait notre culture ? Qu'est ce qui fonde nos liens ? Ces questions s'imposent à moi en ces temps et me font penser que c'est ce qui nous manque qui fonde nos liens. Aller à la rencontre des autres, aller écouter un concert ou regarder une exposition de peinture,... Lire la Suite →

Tu vis ailleurs

Marie-Noëlle FOURN-GARNIER / On a vécu des heures claires aux matins givrés Aux regards jetés par-delà les aurores Plus loin que les symboles. Opacité.  Aveugle retour des chemins aux berges délaissées toujours plus grises à travers les brouillards de la route Déjà si près et si loin d’un dieu mort des angoisses anciennes perlent sous... Lire la Suite →

À l’écoute des antennes

Marie-Jean SAURET / Bonjour à chacune et chacun, Pour avoir participé à plusieurs débats en ligne qui ont débouché sur des phénomènes ingérables du fait des quiproquos auxquels l’écrit sans la voix prête, j’y suis plutôt réticent. Un blog me parait limiter la difficulté, que j’y ai pourtant aussi rencontrée. Je croise les doigts. Néanmoins,... Lire la Suite →

La pulsion comme contentionnée ?

Marie MOTTE / La question que je me pose aujourd’hui, est comment la pulsion peut-elle dans ce contexte, se décharger, quand l’appareil psychique semble pris dans l’étau des murs d’une habitation ?  Spectatrice du dehors, et plus particulièrement face à des dizaines de petites fenêtres, opaques à laisser penser qu’il existe une vie derrière chacune, certes... Lire la Suite →

Un trauma peut en « masquer » un autre ? Du confinement à l’isolement, de l’isolement au confinement …

Francesca CIRRITO-LE PERCHEC / Du masque il sera question, pour elle, pour moi. En isolement, elle, en confinement, moi. Ce qu’on-confie-ment, ce confinement ment… Elle, au passé délibérément brumeux, lointain. Moi, ici et maintenant, en proie à une terrifiante actualité difficile à cerner, à défini. Elle, sa vie a vacillée, s’est dérobée, le temps d’une annonce médicale, précise,... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑