Le sentiment tragique de la vie (Miguel de Unamuno)

Marie-Noëlle FOURN-GARNIER / Luz nous convie à échanger à propos de  «  nos liens au temps du coronavirus. Face à la maladie, au confinement, à la possibilité de la mort, contribuer au traitement des pulsions. » Je n’ai aucune légitimité pour parler ici de la subjectivité. Ni clinicienne, ni psychanalyste, n’ayant pas travaillé Lacan au sein... Lire la Suite →

À L’impossible nul n’est tenu, sauf le psychanalyste

Jacques GARNIER / Petit journal de crise Je réponds ici à l’invitation de Luz Zapata de contribuer à un  journal clinique. Je la remercie de cette initiative. Elle contribue ainsi à susciter entre  nous des interrogations sur la clinique renouvelant ainsi une pratique ancienne propre à provoquer la réflexion et à faire progresser la connaissance... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑